Accueil Année 2020 Carême 2020 > Connaître la réalité divine de Jésus

Connaître la réalité divine de Jésus

Contenu de la page : Connaître la réalité divine de Jésus

Méditation du jeudi 26 mars 2020

Connaitre la réalité divine de Jésus (Jean 5, 31-47).

Depuis quelques jours, saint Jean nous accompagne dans notre chemin de carême et nous aide à approfondir notre connaissance de Jésus. Aujourd’hui, l’évangéliste nous propose de suivre deux pistes.
« Les œuvres mêmes que je fais témoignent que le Père m’a envoyé ». Jésus parle des miracles qu’’Il a accomplis. Tout dernièrement, Jean nous a rapporté la guérison de l’aveugle-né, celle du fils d’un fonctionnaire royal et la délivrance de l’homme qui était malade depuis trente-huit ans. La contemplation des miracles réalisés par Jésus nous aide à comprendre qu’’aucun homme ne peut faire ce qu’’Il a fait s’il ne vient pas de Dieu. À la fin de son évangile, saint Jean nous dit à propos de ces miracles : « Ceux-ci ont été écrits pour que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et pour qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom » (Jean 20, 31).
L’autre piste proposée par l’évangile porte sur les Écritures. À ce propos, Jésus dit : « Ce sont les Écritures qui me rendent témoignage, et vous ne voulez pas venir à moi pour avoir la vie ! » La méditation de la Parole de Dieu est une voie pour mieux connaitre et aimer Jésus en qui et par qui Dieu le Père nous donne la vie.
Le but des textes évangéliques est de nous aider, chacun à leur manière, à connaitre Jésus et à croire qu’’Il est le Fils de Dieu venu sauver l’humanité. Essayons de méditer en ce sens les extraits que la liturgie de l’Église nous donne ces jours-ci, en demandant plus que jamais l’aide de l’Esprit Saint. Appuyons-nous sur la Parole de Dieu pour faire face, avec foi et courage, à cette situation d’épidémie que le monde traverse. Chaque jour, nos cloches retentissent un peu plus que d’habitude en signe de fraternité avec tous et d’espérance commune pour tous. Continuons cette belle et grande communion de pensée et de prière avec les malades et leurs proches, avec tous les soignants et tous ceux qui rendent possible la vie de notre pays. Et comme vous le savez, vos prêtres célèbrent en privé chaque jour l’eucharistie pour implorer : « Souviens-toi de nous, Seigneur, dans ta bienveillance pour ton peuple ». Puisse Notre Dame de la Garde intercéder pour l’humanité.
Père Guy Sagna

Haut de page


Liens pratiques

1

Basilique Notre-Dame de la Garde