Accueil Actualités et agenda Juin 2020 > Vous êtes le sel de la terre.

Vous êtes le sel de la terre.

Contenu de la page : Vous êtes le sel de la terre.

Après les béatitudes, l’enseignement de Jésus à ses disciples se poursuit par un appel à sortir de soi vers les autres pour donner de la saveur à la vie, un appel pour éclairer l’humanité.

Mardi de la 10° semaine du temps de l’Église, 9 juin 2020

« Vous êtes le sel de la terre ».

Cet appel du Christ invite les chrétiens à vivre le plus humainement possible. Il n’est pas demandé au sel d’être autre chose que du sel, mais d’être vraiment du sel. D’expérience, nous apprécions le sel parce qu’il conserve, il donne de la saveur à ce qu’il touche, à la nourriture que nous mangeons. L’enjeu pour le chrétien est d’être simplement lui-même. La vie humaine est faite de rencontres et d’échanges : c’est le rendez-vous du donner et du recevoir. Ainsi, notre vie trouve sa vraie dimension dans ce double mouvement.

« Vous êtes la lumière du monde ».

A partir de ce que le chrétien a reçu, et dont il a conscience, il peut donner, échanger. Il est bon de prendre le temps de recevoir ce qui nous a été donné, d’en prendre conscience, de le goûter, de l’estimer, d’en louer le Seigneur. Alors du don jaillit la lumière. Cette prise de conscience nous donne de pouvoir être nous-même en notre vie, d’offrir ce que nous avons reçu. Par sa venue dans notre humanité, le Fils de Dieu est la lumière qui éclaire tout homme. Notre mission dans le monde est précieuse, nous sommes, à la suite de Jésus, ces femmes et ces hommes de foi et d’espérance qui demeurent dans l’amour de Dieu.

« De même, que votre lumière brille devant les hommes : alors, voyant ce que vous faites de bien, ils rendront gloire à votre Père qui est aux cieux ».

L’homme est une créature qui a une vocation éminente dans la création. Comme le sel dans les aliments, nous avons à garder et à conserver la terre et tout ce qu’elle contient. Il est dit dans la Genèse : « Le Seigneur prit l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et qu’il le garde. » (Gn 2, 15) La terre et tout ce qu’elle contient sont à Dieu, mais il nous revient de « cultiver et garder le jardin du monde » comme le pape François nous le rappelle dans son encyclique Laudato Si’.

Si le sel conserve les choses en l’état, la lumière les rend meilleures en répandant sur elles la clarté. Elle apporte la chaleur et nous guide. Elle apporte la vie et la joie. L’humanité est elle-même, quand elle échange des gestes d’amitié, des paroles de réconfort, des services d’amour, des partages de biens. Jésus est venu nous rendre pleinement capable de vivre le don de soi. Notre prière à Jésus est de vivre avec lui, pour recevoir de sa vie la lumière et pour obtenir son amour. Il nous faut être capable d’aimer et de servir en tout. Alors nous demandons la grâce d’être pleinement reconnaissant de tout le bien que nous avons reçu au cours de notre vie.

Père Guy Sagna

Haut de page


Liens pratiques

1

Basilique Notre-Dame de la Garde