Accueil Actualités et agenda La Basilique > Le bien ne se trouve jamais à l’état pur.

Le bien ne se trouve jamais à l’état pur.

Contenu de la page : Le bien ne se trouve jamais à l’état pur.

16° dimanche du temps de l’Église, 19 juillet 2020.

Le bien ne se trouve jamais à l’état pur.

Entre la parabole de l’ivraie (Matthieu 13,24-30), destinée aux foules et son explication (Matthieu 13,36-43), réservée aux disciples, l’évangéliste insère deux petites paraboles jumelées (Matthieu 13,31-33) ainsi qu’une brève justification du langage parabolique (Matthieu 13,34-35, cf. 13,10-17).

Les paraboles du grain de sénevé et du levain soulignent le contraste entre les humbles débuts du Royaume et le grand avenir auquel il est promis.

Quant à la parabole de l’ivraie, elle est une leçon de patience à l’intention de ceux qui s’étonnent des lenteurs de la justice divine et de sa modération à l’égard des méchants. Il faut attendre la sentence sans appel du juge des derniers temps.

Plutôt que de juger les autres, il s’agit de mettre à profit le temps présent pour porter soi-même du fruit

Missel dominical de l’Assemblée, Éditions Brépols, 1975, page 788.

Jean-Marie Maestraggi

Haut de page


Liens pratiques

1

Basilique Notre-Dame de la Garde