Accueil Actualités et agenda La Basilique > A - Voici que je me tiens à la porte et que je frappe.

Voici que je me tiens à la porte et que je frappe.

Contenu de la page : Voici que je me tiens à la porte et que je frappe.

Lundi 27 Juillet 2020.

« Voici que je me tiens à la porte et que je frappe … »

« … si quelqu’un entends ma voix et ouvre la porte ; j’entrerai chez lui et je prendrai la cène avec lui et lui avec moi … » (livre de l’Apocalypse ch. 3, verset 20 … )
Quand nous nous mettons en prière : Dieu est déjà là, en attente ; c’est une révélation.

L’homme biblique est un homme qui prie, disait un fin connaisseur de la Bible.

L’humain a toujours l’impression que c’est lui qui ouvre la prière : « écoute-moi, Seigneur, je te prie ».

L’homme biblique dit : « parle, Seigneur, ton serviteur écoute » (1 Samuel 3,9)

Nous allons, nous vivons, oubliant la présence de Celui qui nous accompagne sans nous lâcher un instant.

« Dieu était là et je ne le savais pas » dit le patriarche Jacob dans l’un des récits que l’on trouve dans le livre de la Genèse (Gen 28,16)

« je suis avec toi, je te garderai partout où tu iras » lui révélait Dieu (Gen 28,15).

Entrons dans la prière pour écouter ces paroles : elles nous révèlent cette présence qui nous attend, qui frappe discrètement à notre porte.

Nous cherchons Dieu ? En vérité c’est Lui qui cherche notre réponse.

« Ainsi, Seigneur, « tu étais là ? »

Philippe Guérin.

Haut de page


Liens pratiques

1

Basilique Notre-Dame de la Garde