Judas et Pierre.

Contenu de la page : Judas et Pierre.

Mardi saint 7 avril 2020

Judas et Pierre

Dimanche, nous avons célébré l’entrée de Jésus à Jérusalem qui nous a introduits dans la semaine sainte avec la bénédiction des rameaux au parvis de la Basilique et le renouvellement de la consécration de la ville et du diocèse de Marseille au Sacré-Cœur de Jésus. Hier, nous avons vécu un temps-fort de communion diocésaine avec notre Archevêque, Mgr Jean Marc Aveline, à la célébration de la messe chrismale. Aujourd’hui, nous continuons notre chemin de carême inédit, notre montée silencieuse mais fervente vers Pâques.
Nous marchons à la suite du Fils de Dieu vers sa Passion-Mort et Résurrection. L’évangéliste et apôtre saint Jean qui nous accompagne, nous prépare à contempler le Christ dans ses derniers jours sur terre. Il partage des moments à la fois affectueux et graves avec ses amis. Au cours du repas de la Cène, Jésus est bouleversé et dit aux Douze : « L’un de vous va me trahir ». Et un autre va le renier. Quelle ambiance de repas ! Et les coupables sont même identifiés. Il s’agit de Judas et Pierre.
Mais entre ces deux drames de l’amitié, il y a une grande différence. Judas s’en est allé, dans le désespoir, à sa propre perte. Pierre va mesurer sa faute et accepter humblement de rester encore dans l’amour qui pardonne. La moralité, s’il en était nécessaire, c’est de ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu. Nous sommes tous des pécheurs, mais nous pouvons être pardonnés par Celui qui nous a tant aimés. À condition de reconnaitre son péché et de croire à cet amour.
En méditant cet évangile, comment ne pas penser à toutes les personnes qui désespèrent de leur situation propre ou de celle des autres, au point de ne plus/pas croire à miséricorde divine ? Comment ne pas songer à tous les fidèles qui, du fait du confinement, ne pourront pas obtenir le sacrement de la réconciliation ?
Quelle que soit votre situation personnelle, sachez que vos prêtres, qui ont renouvelé leurs engagements sacerdotaux à la messe chrismale, continuent d’intercéder pour vous et pour toute l’humanité confinée.
Bonne montée vers Pâques, sous la protection maternelle de la Vierge de la Garde.

Père Guy Sagna

PS : Vous pouvez à tout moment joindre un prêtre par téléphone, il se mettra à votre disposition pour vous écouter et prier avec vous.

Haut de page