Accueil Année 2020 Semaine Sainte 2020 > Seigneur, viens me sauver !

Seigneur, viens me sauver !

Contenu de la page : Seigneur, viens me sauver !

Samedi saint 11 avril 2020

Nous qui sommes privés depuis plusieurs semaines de la célébration communautaire de la Messe, ce jour du Samedi Saint, cette année, va se fondre dans la suite des jours d’aujourd’hui. Pourtant ce jour est particulier, c’est le seul jour de l’année où l’on ne célèbre aucun sacrement. Après que Jésus ait été mis au tombeau, l’Église vit dans le deuil et l’espérance, c’est le silence qui règne. Seule la Liturgie des Heures rassemble les priants : Nocturnes, Laudes, Vêpres, rythment cette journée dans l’attente de la découverte du tombeau ouvert.

Ce passage du livre du Prophète Isaïe est médité à l’office de Laudes :

Je disais : Au milieu de mes jours, je m’en vais ; j’ai ma place entre les morts pour la fin de mes années. Je disais : Je ne verrai pas le Seigneur sur la terre des vivants, plus un visage d’homme parmi les habitants du monde ! Ma demeure m’est enlevée, arrachée, comme une tente de berger. Tel un tisserand, j’ai dévidé ma vie : le fil est tranché.
Du jour à la nuit, tu m’achèves ; j’ai crié jusqu’au matin. Comme un lion, il a broyé tous mes os.
Du jour à la nuit, tu m’achèves. Comme l’hirondelle, je crie ; je gémis comme la colombe.
À regarder là-haut, mes yeux faiblissent : Seigneur, je défaille ! Sois mon soutien !
Que lui dirai-je pour qu’il me réponde, à lui qui agit ? J’irais, errant au long de mes années avec mon amertume ? Voici que mon amertume se change en paix.
Et toi, tu t’es attaché à mon âme, tu me tires du néant de l’abîme. Le vivant, le vivant, lui, te rend grâce, comme moi, aujourd’hui. Et le père à ses enfants montrera ta fidélité.
Seigneur, viens me sauver ! Et nous jouerons sur nos cithares, tous les jours de notre vie, auprès de la Maison du Seigneur.
Isaïe, 38,10-20.

Jean-Marie Maestraggi

Haut de page