Accueil Année 2020 Pâques Octave 2020 > La prédication de Pierre, l’Apôtre.

La prédication de Pierre, l’Apôtre.

Contenu de la page : La prédication de Pierre, l’Apôtre.

Mardi de Pâques 14 avril 2020

Les fruits de la prédication de Pierre. (Ac 2, 36-41)

Alléluia !
Par la grâce de Dieu, la prédication de l’apôtre Pierre a agi sur la conscience de ses auditeurs. Ces gens sont arrivés de très loin (Mésopotamie, Turquie, Égypte, Libye, …). Ils sont venus en pèlerinage au Temple de Jérusalem. Leur cœur a été saisi par la grâce de la conversion, après avoir réalisé leur situation de péché. Alors, ils dirent : « Que ferons-nous, frères ? Et Pierre leur dit : Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé… et vous recevrez le don du Saint Esprit ».
Une fois la conscience réveillée au sujet de la culpabilité, la première chose à faire consiste à se repentir. La repentance n’est pas seulement le regret d’avoir mal fait, comme on le pense souvent ; elle se veut d’être un retour sur soi et sur sa manière d’agir. Cette prédication avait produit la profonde douleur d’avoir offensé Dieu en mettant à mort son Fils. Que nous révèle aujourd’hui la situation nationale et mondiale actuelle ? Savons-nous en tirer toutes les leçons pour le présent et pour l’avenir ? Que faire maintenant pour se soustraire aux conséquences inévitables d’un si grave péché ? D’abord, se repentir, reconnaître sincèrement devant Dieu que la voie que nous avons suivie jusque-là était mauvaise ; changer complètement de pensée et de manière d’agir. Ensuite, les auditeurs de Pierre devaient passer par le baptême au nom de Jésus-Christ pour obtenir le pardon et recevoir le don du Saint Esprit, promis par Dieu. C’est ce qui eut lieu pour Corneille et les siens qui étaient des gentils (Ac 10). La prédication de l’apôtre réalise l’annonce du prophète Isaïe (57, 19) : « Paix, paix à celui qui est loin, et à celui qui est près ! dit l’Éternel ; et Je le guérirai ». Pour les déjà baptisés parmi nous, il s’agit de raviver les grâces baptismales à la suite de la Résurrection du Christ.
Ce jour-là ils furent trois mille à se faire baptiser, à devenir chrétiens. Merveilleux résultat de cette première prédication de l’Évangile ! Et peu à peu, au long du livre des Actes, puis de l’histoire de l’Église, ceux qui étaient loin vont rejoindre les appelés de Dieu. C’est à eux que Paul dira dans la lettre aux Éphésiens : « Maintenant, en Jésus-Christ, vous qui jadis étiez loin, vous avez été rendus proches par le sang du Christ. C’est lui, en effet, qui est notre paix : de ce qui était divisé, il a fait une unité » (Eph 2, 13 - 14).
Rendons grâce, car nous sommes du nombre de ceux qui étaient loin de Dieu, mais appelés par Lui pour nous faire grâce. Pensons et prions pour nos frères catéchumènes. Que son Esprit nous offre à tous la grâce de la conversion dans ce temps de crise sanitaire pour des lendemains meilleurs.
Bonne octave de Pâques !

Père Guy Sagna

Haut de page


Liens pratiques

1

Basilique Notre-Dame de la Garde