Accueil Année 2020 Temps de Pâques 2020 - 01 > Le diacre Étienne, témoin d’une Église martyre...

Le diacre Étienne, témoin d’une Église martyre...

Contenu de la page : Le diacre Étienne, témoin d’une Église martyre...

Mardi de la 3° semaine de Pâques, 28 avril 2020

Le diacre Étienne, témoin d’une Église martyre.

Le livre des Actes des Apôtres nous a montré comment les premiers chrétiens, remplis de l’Esprit du Ressuscité, témoignaient merveilleusement bien leur foi dans la charité. Étienne était l’un d’eux.
Cet homme, dont le nom grec Stephanos signifie couronné, était le premier des sept diacres chargés du service des tables. « …et ils élirent Étienne, homme plein de foi et d’Esprit-Saint, Philippe et Prochore et Nicanor et Timon et Parménas et Nicolas, prosélyte d’Antioche » (Actes 6, 5). Certes, nous ne sommes pas habitués à ces noms, mais nous leur témoignons notre reconnaissance mémorable pour leur diaconia dans l’Église naissante.
Pourtant, le diacre Étienne qui s’est acquitté du service des tables comme ses frères de corvée, était aussi au service de la Parole. Il a proclamé l’Évangile avec beaucoup de sagesse et de courage jusqu’au martyre.
On l’a lapidé à mort devant un certain Saul.
Comme Jésus, Étienne meurt en donnant le pardon à ses bourreaux et en remettant sa vie entre les mains du Seigneur. C’est ainsi qu’il a été le premier martyr, le témoin jusqu’au don de sa vie. Plus tard, la conversion de Saul sur le chemin de Damas sera comprise comme un des fruits du martyre d’Étienne.
Le témoignage très marquant d’Étienne est resté emblématique dans l’Église. C’est en témoin du Christ ressuscité et en imitateur de sa passion qu’il mourut lapidé à Jérusalem, tout en pardonnant à ses persécuteurs.
Son martyre nous fait penser et prier pour tous nos frères et sœurs chrétiens souffrant à cause de leur foi, pour tous les hommes et les femmes victimes des abus et de l’exploitation.
En décembre 2009, Benoît XVI écrivait que « l’Église, en nous présentant le diacre saint Étienne comme modèle, nous montre aussi, dans l’accueil et dans l’amour envers les plus pauvres, un des chemins privilégiés pour vivre l’Évangile ».

Père Guy Sagna

Haut de page